Silence – douceur – lumière rougeoyante dans un âtre disert – le pas du chat sur le parquet – plus rien ne bouge – geste esquissé – pas feutré – la maison se tait – le vol d'un ange au sommet de la colline – la chute d'un oiseau au firmament.
Les ombres ont disparu – il est midi.
Dieu s'est tu – tu est mort – je suis là.
Je est la mort – tu m'as tant – ici et maintenant – là est ailleurs – point trop n'en faut assurément – juste – un peu – naît sincèrement – à l'or est deux fois la vie – mort où est ta vie ? à voir enfin – il n'est point de jours – ni même de nuit où tu ne m'as dit ce qui devait advenir pour nous deux – et puis encore – à vous veau – comme s'il est – vu ou dit – l'homme noir traversa la place à grandes enjambées – le feu pouvait enfin s'éteindre – le fou pouvait enfin s'étendre.
Ailleurs est là – Rene va mieux – il revivait – ainsi parlent les morts – tous ceux qui nous empêchent de mourir ou d'aimer – ou d'être ailleurs – ou de naître là – (être las) – je vous hais – je est vous – un souffle – un rayon – le soleil a dispersé les nuages – une musique s'installe entre le dedans et le dehors – la brise secoue les feuilles – bouscule les pétales.
Encore un mot – une note – un silence – quelque chose – quelqu'un – peut-être – assure et ment – vert de terre – mots tards de Ste Eulalie – un oiseau s'est posé sur la branche du poirier – le chat hante la mais...